Vous êtes ici :  Accueil
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Nouveautés du site
(depuis 10 jours)
Nouvelles des Amis
Sondage
Connaissiez-vous la distribution Frugalware?
Voir les résultats
Visites

 11039 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Forum en direct
Les 5 dernières nouvelles

Nouveau  Nouveautés du site: arcticles réactualisé - par passionlinux le 24/10/2014 01:36

distributions/antergos.gifATTENTION: Des mesures additionnelles sont nécessaires pour installer Antergos - par passiongnulinux le 09/10/2014 10:43

Comme certain ont pu le remarquer, l'installation d'Antergos echoue, en faite c'est un probleme du a la base d'arch... Voici comment regler:

Jusqu'à ce que l'ISO peut être mis à jour, suivez ces étapes pour installer Antergos.

1 Quittez le programme d'installation lorsque qu'il apparaît.

2 Appuyez sur Alt + F2, entrée "cnchi-dev", puis appuyez sur Entrée.

3 Attendez 2-5 minutes pendant que l'installateur est mis à jour. (Peut prendre plus de temps sur les connexions lentes)

4 Le programme d'installation redémarre automatiquement, suivez les instructions pour installer.



Cordialement,


iconearticle/WhiteLogo.pngUn vieu coucou sous frugalware et kde4 possible? - par passiongnulinux le 29/09/2014 20:30

screenfetchPB.png


iconearticle/WhiteLogo.pngBureau du moment - par passiongnulinux le 28/09/2014 17:50

screenfetch1.png

screenfetch.png


iconearticle/WhiteLogo.png gel pour la prochaine version de 2.0 - par passiongnulinux le 27/09/2014 13:52

rigel.png

J'annonce le début officiel de la période de gel pour la prochaine version de 2.0 qui débutera le 13 Octobre 2014. Ce n'est pas la même date que la date de sortie pour rc1 pour 2.0. Cela viendra un moment plus tard, une fois que j'ai terminé toutes mes préparations pour rc1. Je suis bien trop occupé à faire toutes ces étapes dans un espace d'à peine 1 semaine. Donc, je vais avoir besoin plus de temps pour celle ci et quand j'ai du temps libre. Si quelqu'un veut m'aider, cela pourrait réduire le temps nécessaire pour atteindre rc1. Quoi qu'il en soit, une fois que le gel a commencé pas de grands changements ne seront autorisés dans les cours. Tous les commits devront être seulement pour résoudre les problèmes existants.


Les 5 derniers billets
iconearticle/WhiteLogo.pngBientôt dix ans, l'age de maturité  -  par passiongnulinux

Quand je pense aux distributions rolling release, il y a peu de noms qui viennent se bousculer dans ma tête, il y a gentoo et ses dérivées, archlinux et ses dérivées, et puis il y a frugalware. Il doit bien en avoir d'autre mais sur le coup seul ces trois noms me viennent a l'esprit !

La première ne m'a jamais tenté, je vois les qualités qu 'elle a mais ne me correspond pas.

Pour arch, c'est une autre histoire, j'ai été un long moment dessus, mais avec le temps qui manquait et les nouvelles technologies qui arrivaient comme systemd, et ce qui en résultait, m'ont fait quitter le navire.

http://distrowatch.com/images/cgfjoewdlbc/arch.png

Pour rester dans les archlikes, et sans parler de manjaro qui plus ça va plus elle s’éloigne de arch pour prendre le même chemin que chakra, il y a antergos. J'ai vraiment apprécié celle ci, sauf que l'installateur pour un kdeiste est embêtant, en faite malgré les mesures additionnelles, l'installation en choisissant kde comme bureau ne se termine pas, je pense que c'est du a un paquet de thème numix-kde dans le dépôt antergos, j'ai dû passer par openbox puis une fois installé j'ai dû installer le bureau kde. Mais celle ci reste une pure arch avec des paquets compilé venant de aur dans le dépôt antergos et reste une arch pré-régler out of the box(clavier, configuration fr, ect..), avec une bonne finition(police lissé..), avions-nous besoin d'une nouvelle distribution pour apporter cette finition, je ne pense pas, suffisait de faire uniquement un dépôt.

Tout ça pour arriver a frugalware.

http://distrowatch.com/images/cgfjoewdlbc/frugalware.png

Elle a été ma première véritable rolling si on ne compte pas debian sid. C’était en 2007, je venais de lire mon magazine ''linux pratique'' qui nous faisait découvrir des distributions un peu moins connues et surtout moins accessible. Il y avait bien sur arch de présenté et puis dans plus accessible, il y avait frugalware. A cette époque c’était la Frugalware 0.6 (Terminus) , avec son papier peint original, j'ai simplement accroché.

http://frlinux.net/pictures/linux/frugalware06_02.png

Accroché par une équipe superbe, une ambiance que j'ai rarement connu dans les forums, une distribution a jour avec un installateur pas plus compliqué que celui de debian(qui reste un exemple de fiabilité), des paquets dans leur dernière version, et si par malheur, il nous manquait un paquet, suffisait de le demander et dans la journée il était la !

Par la suite suis passé à arch mais toujours du coin de l’œil je matais cette distribution !

Depuis le mois d’Août, je suis de nouveau sur celle-ci, j'essaie de participer a mon niveau a celle-ci, dans l'empaquetage, surtout des mises a jour de paquets, un peu de communication, en parlant d'elle ici et sur LinuxFR.

La version 2 est en route, on a un premier gel, pour stabiliser la bête(comprenez current), bien que celle ci est stable vu que c'est celle qu'on utilise tous et que les grosses mises à jour sont sur des dépôts ''testing'' ou ''perso''. Que dire dessus, alors pour le moment c'est gnome 3.12 bien que 3.14 va ou est déjà compilé dans testing par Baste, kde 4.14.1, toujours le kernel 3.14.19 qui est un noyau ''LTS'', bash 4.3.30, firefox 32.0.3 et pleins d'autres bonnes choses...

Pour finir, je dirais que si vous voulez quelque chose de proche d'une arch mais en plus accessible et plus convivial et que vous voulez participer, alors je vous invite à venir sur irc (server: irc.freenode.net #frugalware.fr) pour parler, vous faire aider et pourquoi pas maintenir vos propres paquets…

Le mot de la fin n'est pas de moi, mais un coup de gueule :

 

Message à tous les utilisateurs de Frugalware GNU/Linux: nous avons besoin de vous ! Le canal français de la distribution se meure, nous avons besoin de developpeurs, et surtout, d’utilisateurs ! La distribution le mérite, elle a de grandes qualités, est similaire à Archlinux (notamment avec Pacman), elle est faite pour les gens qui aiment Linux et un système aux petits oignons.
La communauté française a un chan sur IRC: #frugalware.fr prêt à vous accueillir.
Merci de votre attention.

Ce serait con de voir mourir cette distribution alors que les dérivées de la distribution reine pullulent et polluent les sites web et les annonces sur distrowatch. Une monoculture croissante sur le plan des distributions nous seraient plus que dommageable.

Voila, il fallait pousser ce coup de gueule. Et tant pis si cela déplait, car si on est sur notre atome à l’échelle de l’univers, ce n’est pas pour plaire à tout le monde !

Ghislain Larose, alias Redscape posté sur google plus

... / ... Lire la suite

Publié le 13/10/2014 14:18  - 2 commentaires 2 commentaires - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
iconearticle/WhiteLogo.pngFrugalware une rolling release? Passer en current  -  par passiongnulinux

Je vais encore une fois parler de frugalware, cette fois c'est pour faire taire certaines mauvaises langues qui disent à tord et à travers que fw n'est pas une rolling.

Donc, il y a deux dépôts seulement, un dépôt stable et un current, c'est celui ci qui nous intéresse pour ce soir. Current est celle de développement mais c'est surtout et avant tout celle utilisé par tous ceux qui sont sur fw. C'est pas comme debian avec sa sid, on est plus dans l'esprit d'arch et sa current. Et pour les grosses mises a jour qui peuvent tout casser c'est dans des dépôts personnels que ça se passe ou dans un des nombreux dépôts testing.

Donc frugalware est intéressante que si on passe en version current, voyons ensemble comment faire.

Une grosse partie voir la totalité viens du wiki de fw.

Passer de "stable" à "current"

Vous venez d'installer Frugalware en version stable et vous désirez passer en current afin d'avoir les paquets les plus récents: la dernière version de firefox, de thunderbird, des drivers, du kernel…etc...

Rien de ne plus simple, il vous suffit en root d'éditer le fichier /etc/pacman-g2.conf de cette façon:

# nano /etc/pacman-g2.conf

Puis dans le fichier commentez la ligne des paquets stable et décommentez celle des paquets current, voilà à quoi doit ressembler cette partie dans votre fichier:

 # -current
 Include = /etc/pacman.d/frugalware-current

 # -stable
 #Include = /etc/pacman.d/frugalware

Sauvegarder votre fichier.

Voilà vous êtes en current ! :-D

Bon maintenant on force la mise a jour des depots:

pacman-g2 -Syy

puis on fait les mises a jour:

pacman-g2 -Syu

Simple non?

... / ... Lire la suite

Publié le 06/10/2014 20:12  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
iconearticle/WhiteLogo.pngArchlinux, quoi de plus que Frugalware?(2éme edition)  -  par passiongnulinux

Deux ans après avoir quitté arch pour de bon suite a un raz le bol de ses grosses mises a jour qui cassent tout, et après avoir retrouvé un certain confort avec frugalware(que j'avais lâché en 2009 pour aller sur arch) que j'avais perdu suite a une longue errance sur ubuntu/unity(10.04->14.04), j'ai voulu voir ce qu'apportait arch par rapport a frug.
Je commence tout de suite par j' ai fait ça pour répondre a certain qui demandait ce que frug apportait par rapport a arch, et le constat est amère de mon coté !
http://linuxfr.org/users/seb95/journaux/frugalware-une-distribution-pas-comme-les-autres

 Téléchargement et installation officiel:

Tout d'abord, je télécharge le média officiel, vous savez ce truc qui se dit être un installateur, qui pour moi n'est qu'un live qui se copie sur le disque ! Je prend le torrent car ça va vite et le mdsum sera déjà contrôlé, c'est un bon point car frug n'a pas de torrent, ou si mais pas de seed. Je commence a installer en suivant la doc, le wiki au passage est toujours une mine d'or, je reboot après 40min pour démarrer sur une arch vierge de tout, en faite il n'y a que la base( c'est voulu) mais comment j'ai pu mettre autant de temps pour installer la base ? Tout s'explique par je suis lent a taper les commandes et a les adapter pour mon matos, j'installe par la suite kde, kde-l10n-fr, firefox, qbittorrent, de la j'ai une erreur, qbittorrent n'est pas dans les dépôts ! J'installe a alors le reste et j’attends, j’attends,j’attends, pourtant j'ai configuré les miroirs mais le débit tourne a peine a 400kb/s. Kde se lance, kdm est toujours en qwerty, au passage, dans le terminal, suis toujours en qwerty alors que c'est réglé pour azerty, j'ai du le refaire, j'avais oublié de mettre un dièse devant l'anglais, mais pour kdm, faut que je retouche un fichier, ça fait tellement longtemps que j'avais zappé !
Donc pas loin d'une heure vingt pour avoir un système opérationnel sous kde avec firefox, libreoffice, quelques jeux et le tout en français avec la manière d'installation officielle!

 Téléchargement et installation archboot:

Je télécharge ensuite l'archboot pour comparer l'installation des barbus prétentieux et celui des gens normaux, je prend le torrent bien sur. Je lance, c'est simple ça rappel AIF, l'installation n'est pas des plus compliqué, suffit de suivre les étapes, dont une qui n'est plus par rapport a AIF c'est la partie démons, faut dire que systemd facilite grandement cette étape.
Comme d'habitude je n'installe que la base, le tout dur a peine une dizaines de minutes(15 minutes pour être précis…), au reboot, j'ai mon arch d'installé et fonctionnelle, le clavier est bien en azerty, utf8 est bien activé(je l'ai fait pendant l'installation), donc comme en haut je lance l'installation de kde, kde-l10n-fr, firefox, puis je redémarre pour voir kdm en action, kdm toujours en qwerty, bon faut vraiment que je me décide a régler le fichier en question, pour le reste de kde c'est bien en azerty !
Je rajoute le dépôt d'archlinux.fr pour avoir yaourt qui est le seul truc que je trouve géniale sous arch, et que j'ai besoin pour avoir deux ou trois truc qui me manque sous arch, déjà qbittorrent, on a beau me dire que arch a plus de paquets que frug, si c'est pour aller sur AUR je ne vois pas l'intérêt, pour moi AUR est comme une boite de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber(forest gump), le pire côtoie le meilleur. La ou sous frug en même pas dix seconde j'ai la construction de mon paquet qbittorrent via le frugalbuild, sous arch ça me prends pas loin de la minute, et surtout ça me fait gueuler les processeurs de mon pc, chose que frug ne fait pas quand je build un paquet !
Âpres qbittorrent j'ai besoin de cowsay-futurama et de fortune-mod-futurama-fr et encore une fois je ne les trouve pas dans les dépôts mais sur AUR, cette fois cowsay c'est parfait mais fortune-mod-futurama-fr s'installe mais reste introuvable…, pas grave je passe a autre chose. Le pc est aussi vivace que sous frug et consomme autant donc tout va bien. Les paquets sont bien sur a jour, arch est réputé pour ça, mais a part le kernel que arch possède en 3.16 alors que frug se contente du 3.14 tout est identique, kde 4.14, un début de plasma 5, les produits Mozilla sont aussi dans leurs dernières versions, libreoffice aussi, vraiment si je dois choisir sur les versions des programmes pour faire un choix entre arch et frug, ça serait pas déterminant !

 Conclusion

Alors qu'est ce que arch a de plus que frug, qu'est ce qui pourrait me faire passer a arch ? La réponse est rien, l'installateur officiel est une horreur sans nom qui me fait perdre un temps fou a tout configurer pour recommencer une fois le bureau installé comme si j'allais avoir une érection de l'avoir fait moi même, le tout plus d'une heure pour avoir une arch configuré avec kde et deux trois programmes que je me sert ; archboot est très bien, mais je préfère ne pas passer plus de trente minutes pour avoir mon système avec kde et qu'il me reste encore de la configuration(kdm en azerty notamment), trente minutes a cause certainement des miroirs blindés, avant il y avait une méthode pour savoir quel miroir utilisé mais en deux ans j'ai perdu pas mal de notion ! Je continue aussi a dire que AUR n'est pas un dépôt, et donc il n'y a pas tant de logiciels que ça dans les vrais dépôts, la plupart des programmes que je me sert ne sont pas dans les dépôts… AUR est dangereux pour un non initié, AUR contient de bons builds comme des merdes sans noms qui devraient pas avoir lieu ! Et je ne pige toujours pas pourquoi les fameux builds qui sont potable dans AUR ne sont toujours pas incorporé dans les dépôts ? A moins que la participation des utilisateurs soit ralentit par tout une procédure comme debian ? Sous frug suffit de faire le build de l'envoyer sur la liste avec son patch et si c'est bon c'est accepté avec un gentil merci !!! Plus simple je ne connais pas !

 Méthode Antergos

On va faire encore un essai, cette fois méthode Antergos anciennement connu sous le nom de Cinnarch, qui n'est rien d'autre qu'une arch avec un dépôt rajouté en plus de ceux par défaut d'arch, c'est encore un live, on démarre sous gnome par défaut et on a accès a une icône pour l'installateur, celui ci est très bien foutu, c'est même rare pour que je le dis, il est simple, expliqué et bien traduis, j'ai bien aimé notamment que l'on puisse choisir directement le bureau qu'on veut, dans mon cas on ne change pas une équipe qui gagne, c'est kde ! Ensuite on nous demande les services qu'on veut installer et activer par défaut, on a le choix cup, ect,… Vraiment sympathique, après ça télécharge les paquets directement sur le net, et c'est long, très long, plus d'une heure dix dont plus de 40 minutes pour télécharger les 900 paquets…. Soit leur dépôt Antergos a peu de débit soit c'est encore les miroirs d'arch qui sont lents.
Au redémarrage on se retrouve sur un beau bureau kde, tout est francisé et surtout le matos est reconnu, cette fois on est bien en azerty même dans le kde que j'ai installé par la suite car c'est lightdm par défaut et celui ci est un peu, beaucoup ou a la folie,…, planté! Je me pose une question, pourquoi chez moi c’était un vrai sapin de noël???
Je me demande encore si antergos est une vrai arch avec des programmes en plus et un dépôt rajouté et donc en enlevant ce dépôt et en faisant une installation de base, si on se retrouverait sur une arch? Tout marche vraiment bien, sauf les icônes et le thème par défaut qui me convient guère, une installation commencée a 16h50 et fini a 18h(kde +cupd +libreoffice +chose propriétaire et codecs +fonts + ufw+ réglage fr), le tout sans intervention de ma part.
Ensuite je recommence avec une installation de la base sans bureau, donc il me demande ce que je veux, alors ça sera cupd+ drivers et codec+ fonts+ ufw et le tout dure 34min pour 333 paquets, installation commencée a 18h05 fini a 18h39. Au reboot, je lance su, pour voir ce que je me doutais un peu, le passe de su est celui de l'utilisateur simple… Pendant l'installation je n'ai pas vu la possibilité de rentrer la configuration de root… c'est pas grave je tente l'installation de kde, ça se solde par un échec car les dépôts ne répondent pas. Je regarde les fichiers en question(comme sous arch), je rajoute le miroir de archlinux.fr, je vire celui d'antargos, et je reste avec une belle erreur malgré mon pacman -Sy… J'abandonne…

En tout cas de mon point de vu, elle a le mérite de permettre une installation pour Monsieur 'tout-le-monde' de arch, et de plus, elle me paraît a terme plus intéressante que manjaro, qui incorpore trop de chose entre arch et elle, un peu comme lmde vis a vis de debian. Je ne dis pas que manjaro n'est pas bien, elle l'est, elle permet d'avoir une distribution a jour, en roling release, et facile d’entretien, mais en fin de compte elle n'est plus arch, d'une part les dépôts sont totalement différents, alors que chez antergos ce sont bien les mêmes dépôts, d'une autre part, les mises a jours de arch arrivent dans un dépôt 'testing' après un petit retard de deux jours(c'est pas mortel), puis passe dans les autres dépôts (au bout d'un certain temps) et si besoin on patch, et pour les grosses mises a jour qui demande un changement manuelle dans la configuration et donc l'attention de l'utilisateur, manjaro s'occupe de tout via des scripts. Sous antergos c'est les programmes d'arch qu'on retrouve et c'est a nous de faire les changements de configurations comme sous arch! D'une coup pour une demande d'aide c'est plus facile a demander sur les forums d'arch !
N'empêche, que je préfère toujours ma frugalware, et que si celle ci ne me convenait plus du tout alors oui je pourrait partir sur du antergos pour accéder a une arch tranquillement.

 Conclusion finale

Si je dois résumer le succès d'arch par rapport a frug, je dirais deux ans, oui deux ans, deux ans qui sépare arch de frug, arch est arrivé en 2002, a une époque ou mandrake était reine mais pas super fiable, ou fedora n'existait pas, ou suse était a moitié libre (yast fut autrefois propriétaire) et debian avait des versions stable toujours aussi fiable mais bien plus obsolètes et pas si accessible qu'aujourd'hui, il n'y avait pas en ce temps la, le rouleau compresseur canonical et son ubuntu, il y avait comme aujourd'hui, gentoo qui était la seule (me semble t'il), pour proposer une distribution en roling release et être a jour sans réinstaller le système entier. Du coup arch a pu se faire connaître, car c’était la première qui proposait un système comme gentoo en roling release mais avec des paquets pre-construits, vous vous imaginez un peu comment c’était cool ? Avoir un système sans besoin de tout réinstaller a chaque nouvelle version, avec mise a jour en continue, logiciels dans leurs dernières versions, paquet pre-construit et aussi car c'est important, des paquets qu'on fait tres simplement, un simple fichier qui résume tout, la ou debian demande une hiérarchie de dossiers et des fichiers a mettre dans certains dossiers, la ou rpm demande aussi plus de travail manuel, et puis il y avait pacman, un gestionnaire rapide, bien plus rapide que le vieux apt, urpmi et surtout yast… Frugalware est arrivé la même année qu'ubuntu, en 2004, ou celle ci a tout ravagé sur sa route a sa sortie, embarquant des devs debian, en faisant une pub d'enfers avec ses cd gratuit, sa stabilité hérité de debian, sa facilité d'utilisation, ce fut le début de la fin de mandrake qui bien qu'un changement de nom du a un procès, n'a pu éviter ce qui arriva en 2011… Ce fut aussi les premiers oui dire que suse allait devenir plus libre, déjà yast fut libéré tres peu de temps après(2005 me semble t'il), ce qui lui permis d’intéresser encore plus de monde car sa stabilité était reconnu ! Frugalware a tout de même grandit très vite, et des gars comme Devil505, la porta a bout de bras pour la faire connaître, on le voyait partout, on entendait partout cette distribution, l'apogée fut je pense en 2007-2009. Aujourd'hui elle tombe dans l'oublie, certain croyant même qu'elle avait rendu l'âme… Pourtant elle est toujours la aussi fiable que d'autre plus populaire…

... / ... Lire la suite

Publié le 27/09/2014 11:04  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
iconearticle/WhiteLogo.pngArchlinux, quoi de plus?  -  par passiongnulinux

Deux ans après avoir quitté arch pour de bon suite a un raz le bol de ses grosses mises a jour qui cassent tout, et après avoir retrouvé un certain confort avec frugalware(que j'avais lâché en 2009 pour aller sur arch) que j'avais perdu suite a une longue errance sur ubuntu/unity(10.04->14.04), j'ai voulu voir ce qu'apportait arch par rapport a frug.

Je commence tout de suite par j' ai fait ça pour répondre a certain qui demandait ce que frug apportait par rapport a arch, et le constat est amère de mon coté !

Tout d'abord, je télecharge le média officiel, vous savez ce truc qui se dit être un installateur, qui pour moi n'est qu'un live qui se copie sur le disque ! Je prend le torrent car ça va vite et le mdsum sera déjà contrôlé, c'est un bon point car frug n'a pas de torrent, ou si mais pas de seed. Je commence a installer en suivant la doc, le wiki au passage est toujours une mine d'or, je reboot après 40min pour démarrer sur une arch vierge de tout, en faite il n'y a que la base( c'est voulu) mais comment j'ai pu mettre autant de temps pour installer la base ? Tout s'explique par je suis lent a taper les commandes et a les adapter pour mon matos, j'installe par la suite kde, kde-l10n-fr, firefox, qbittorrent, de la j'ai une erreur, qbittorrent n'est pas dans les dépôts ! J'installe a alors le reste et j'attend, j'attend,j'attend, pourtant j'ai configuré les miroirs mais le débit tourne a peine a 400kb/s. Kde se lance, kdm est toujours en qwerty, au passage, dans le terminal, suis toujours en qwerty alors que c'est réglé pour azerty, j'ai du le refaire, j'avais oublié de mettre un dièse devant l'anglais, mais pour kdm, faut que je retouche un fichier, ça fait tellement longtemps que j'avais zappé !

Donc pas loin d'une heure vingt pour avoir un système opérationnel et en français avec la manière d'installation officielle!


 

Je télécharge ensuite l'archboot pour comparer l'installation des prétentieux et celui des gens normaux, je prend le torrent biensur. Je lance, c'est simple ça rappel AIF, l'installation n'est pas des plus compliqué, suffit de suivre les étapes, dont une qui n'est plus par rapport a AIF c'est la partie démons, faut dire que systemd facilite grandement cette étape.

Comme d'habitude je n'installe que la base, le tout dur a peine une dizaines de minutes, au reboot, j'ai mon arch d'installé et fonctionnelle, le clavier est bien en azerty, utf8 est bien activé(je l'ai fait pendant l'installation), donc comme en haut je lance l'installation de kde, kde-l10n-fr, firefox, puis je redémarre pour voir kdm en action, kdm toujours en qwerty, bon faut vraiment que je me décide a régler le fichier en question, pour le reste de kde c'est bien en azerty !

Je rajoute le dépôt d'archlinux.fr pour avoir yaourt qui est le seul truc que je trouve géniale sous arch, et que j'ai besoin pour avoir deux ou trois truc qui me manque sous arch, déjà qbittorrent, on a beau me dire que arch a plus de paquets que frug, si c'est pour aller sur AUR je ne vois pas l'intérêt, pour moi AUR est comme une boite de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber(forest gump), le pire côtoie le meilleur. La ou sous frug en même pas dix seconde j'ai la construction de mon paquet qbittorrent, sous arch ça me prends pas loin de la minute, et surtout ça me fait gueuler les processeurs de mon pc, chose que frug ne fait pas quand je build un paquet !

Âpres qbittorrent j'ai besoin de cowsay-futurama et de fortune-mod-futurama-fr et encore une fois je ne les trouve pas dans les dépôts mais sur AUR, cette fois cowsay c'est parfait mais fortune-mod-futurama-fr s'installe mais reste introuvable..., pas grave je passe a autre chose. Le pc est aussi vivace que sous frug et consomme autant donc tout va bien. Les paquets sont bien sur a jour, arch est réputé pour ça, mais a part le kernel que arch possède en 3.16 alors que frug se contente du 3.14 tout est identique, kde 4.14, un début de plasma 5, les produits Mozilla sont aussi dans leurs dernières versions, libreoffice, vraiment si je dois choisir sur les versions des programmes pour faire un choix entre arch et frug, ça serait pas déterminant !

Alors qu'est ce que arch a de plus que frug, qu'est ce qui pourrait me faire passer a arch ? La réponse est rien, l'installateur officiel est une merde sans nom qui me fait perdre un temps fou a tout configurer comme si j'allais avoir une érection de l'avoir fait moi même, le tout plus d'une heure pour avoir une arch configuré avec kde et deux trois programmes que je me sert ; archboot est très bien, mais je préfère ne pas passer plus de trente minutes pour avoir mon système avec kde et qu'il me reste encore de la configuration(kdm en azerty notamment), trente minutes a cause certainement des miroirs blindés, avant il y avait une méthode pour savoir quel miroir utilisé mais en deux ans j'ai perdu pas mal de notion ! Je continue aussi a dire que AUR n'est pas un dépôt, et donc il n'y a pas tant de logiciels que ça dans les vrais dépôts, la plupart des programmes que je me sert sont pas dans les dépôts... AUR est dangereux pour un non initié, AUR contient de bons builds comme des merdes sans noms qui devraient pas avoir lieu ! Et je ne pige toujours pas pourquoi les fameux builds qui sont potable dans AUR ne sont toujours pas incorporé dans les dépôts ? A moins que la participation des utilisateurs soit ralentit par tout une procédure comme debian ? Sous frug suffit de faire le build de l'envoyer sur la liste avec son patch et si c'est bon c'est accepté avec un gentil merci !!! Plus simple je ne connais pas !

On va faire encore un essai, cette fois méthode Antergos anciennement connu sous le nom de Cinnarch, qui n'est rien d'autre qu'une arch avec un dépôt rajouté en plus de ceux par défaut d'arch, c'est encore un live, on démarre sous gnome par défaut et on a accès a une icône pour l'installateur, celui ci est très bien foutu, c'est même rare pour que je le dis, il est simple, expliqué et bien traduis, j'ai bien aimé notamment que l'on puisse choisir directement le bureau qu'on veut, dans mon cas on ne change pas une équipe qui gagne, c'est kde ! Ensuite on nous demande les services qu'on veut installer et activer par défaut, on a le choix cup, ect,... Vraiment sympathique, après ça télécharge les paquets directement sur le net, et c'est long, soit leur dépôt Antergos a peu de débit soit c'est encore les miroirs d'arch qui sont lents. Au redémarrage on se retrouve sur un beau bureau kde, tout est francisé et surtout le matos est reconnu, cette fois on est bien en azerty même dans le kde que j'ai installé par la suite car c'est lightdm par défaut et celui ci est un peu, beaucoup ou a la folie,..., planté ! Je me demande encore si antergos est une vrai arch avec des programmes en plus et un dépôt rajouté et donc en enlevant ce dépôt et en faisant une installation de base, si on se retrouverait sur une arch ?

En tout cas de mon point de vu, elle a le mérite de permettre une installation pour Monsieur 'tout-le-monde' de arch, et de plus, elle me paraît a terme plus intéressante que manjaro, qui incorpore trop de chose entre arch et elle, un peu comme lmde vis a vis de debian. Je ne dis pas que manjaro n'est pas bien, elle l'est, elle permet d'avoir une distribution a jour, en roling release, et facile d’entretien, mais en fin de compte elle n'est plus arch, d'une part les dépôts sont totalement différents, alors que chez antergos ce sont bien les mêmes dépôts, d'une autre part, les mises a jours de arch arrivent dans un dépôt 'testing' après un petit retard de deux jours(c'est pas mortel), puis passe dans les autres dépôts (au bout d'un certain temps) et si besoin on patch, et pour les grosses mises a jour qui demande un changement manuelle dans la configuration et donc l'attention de l'utilisateur, manjaro s'occupe de tout via des scripts. Sous antergos c'est les programmes d'arch qu'on retrouve et c'est a nous de faire les changements de configurations comme sous arch! D'une coup pour une demande d'aide c'est plus facile a demander sur les forums d'arch !

N'empêche, que je préfère toujours ma frugalware, et que si celle ci ne me convenait plus du tout alors oui je pourrait partir sur du antergos pour accéder a une arch tranquillement.

Si je dois résumer le succès d'arch par rapport a frug, je dirais deux ans, oui deux ans, deux ans qui sépare arch de frug, arch est arrivé en 2002, a une époque ou mandrake était reine mais pas super fiable, ou fedora n'existait pas, ou suse était a moitié libre (yast fut autrefois propriétaire) et debian avait des version stable toujours aussi fiable mais obsolètes et pas si accessible qu'aujourd'hui, il n'y avait pas en ce temps la, le rouleau compresseur canonical et son ubuntu, il y avait comme aujourd'hui, gentoo qui était la seule (me semble t'il), pour proposer une distribution en roling release et être a jour sans réinstaller le système entier. Du coup arch a pu se faire connaître, car c’était la première qui proposait un système comme gentoo en roling release mais avec des paquets pre-construits, vous vous imaginez un peu comment c’était cool ? Avoir un système sans besoin de tout réinstaller a chaque nouvelle version, avec mise a jour en continue, logiciels dans leurs dernières versions, paquet pre-construit et aussi car c'est important, des paquets qu'on fait très simplement, un simple fichier qui résume tout, la ou debian demande une hiérarchie de dossiers et des fichiers a mettre dans certains dossiers, la ou rpm demande aussi plus de travail manuel, et puis il y avait pacman, un gestionnaire rapide, bien plus rapide que le vieux apt, urpmi et surtout yast... Frugalware est arrivé la même année qu'ubuntu, en 2004, ou celle ci a tout ravagé sur sa route a sa sortie, embarquant des devs debian, en faisant une pub d'enfers avec ses cd gratuit, sa stabilité hérité de debian, sa facilité d'utilisation, ce fut le début de la fin de mandrake qui bien qu'un changement de nom du a un procès, n'a pu éviter ce qui arriva en 2011... Ce fut aussi les premiers oui dire que suse allait devenir plus libre, déjà yast fut libéré très peu de temps après(2005 me semble t'il), ce qui lui permis d’intéresser encore plus de monde car sa stabilité était reconnu ! Frugalware a tout de même grandit très vite, et des gars comme Devil505, la porta a bout de bras pour la faire connaître, on le voyait partout, on entendait partout cette distribution, l'apogée fut je pense en 2007-2009. Aujourd'hui elle tombe dans l'oublie, certain croyant même qu'elle avait rendu l'âme... Pourtant elle est toujours la aussi fiable que d'autre plus populaire...

... / ... Lire la suite

Publié le 21/09/2014 16:41  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
iconearticle/WhiteLogo.pngMakepkg  -  par passiongnulinux

Toujours du wiki, pour garder sous le coude en cas ou le wiki n'est pas joignable...

Makepkg

makepkg est l'utilitaire de création de paquets sur Frugalware Linux.

Il va vous permettre de créer des paquets utilisables sur Frugalware. Tout ce dont il a besoin ? Une plateforme GNU/Linux, wget et quelques scripts de construction. L'avantage d'un script de construction, est que l'utilisateur fait tout le travail en une fois. Une fois qu'il a le script de construction, c'est-à-dire le FrugalBuild, il n'a juste qu'à lancer la commande 'makepkg' et il fera le reste : télécharger et vérifier les fichiers sources, vérifier les dépendances, configurer la construction, créer le paquet dans un dossier temporaire, faire les customisations, générer les méta-infos et empaqueter le tout pour qu'il soit utilisable avec pacman-g2.

makeworld peut être utiliser pour reconstruire un groupe entier de paquets ou le build-tree entier. Faire makeworld –help pour plus d'infos.

Construction

makepkg -B | --noccache

N'utilise pas ccache pendant la construction.

makepkg -f | --force

makepkg ne compilera pas un paquet si un fichier pkgname-pkgver-pkgrel-arch.fpm existe déjà dans le dossier de travail. Vous pouvez passer outre en utilisant cette option.

makepkg -i | --install

Installe/met à jour le paquet une fois la construction du paquet réussi.

makepkg -j <jobs>

Paramètre MAKEFLAGS=”-j<jobs>” avant de construire le paquet. C'est utile pour outrepasser les paramètres MAKEFLAGS qui sont dans votre fichier /etc/makepkg.conf.

makepkg -n | --nostrip

Do not strip binaries and libraries.

makepkg -p <buildscript>

Va lire le script de construction de paquet au lieu du FrugalBuild par défaut.

makepkg -R | --chroot

Construit le paquet dans un environnement chroot. C'est la commande par défaut makepkg à moins que les options -g ou -o soient utilisées.

makepkg -H | --host

Construit le paquet à partir de votre système hôte. C'est l'opposé de l’option -R.

makepkg -t <tree>

Quand on construit dans un chroot (en utilisant -R) vous voudriez surement faire des paquets pour une autre version du système. EN utilisant cette option, il est possible de construire des paquets pour la branche “stable” alors que vous êtes en “current” et vice-versa.

makepkg -u | --noup2date

Ne vas pas vérifier la présence d'une nouvelle version avant de construire le paquet. Normalement makepkg vous évite de créer par erreur un paquet à partir de source qui serait devenu obsolète. Si vous savez ce que vous faites, vous pouvez désactiver l'up2date avec cette option.

makepkg -w <destdir>

Envoie le paquet construit dans le dossier de destination <dest-dir> au lieu du dossier courant.

Dépendances

makepkg -b | --builddeps

Construit les dépendances manquantes depuis les sources Quand makepkg trouve les dépendances manquantes ou nécessaires, il va aller cherches les dépendances inscrites sur le FrugalBuild dans $fst_root (inscrit dans votre /etc/repoman.conf). S'il les trouve, il va lancer une autre copie de makepkg pour construire et installer les dépendances manquantes. Ce makepkg “secondaire” sera appelé via les options -b et -i.

makepkg -d | --nodeps

Ne fera aucunes vérifications de dépendances. Il vous laisser ignorer les dépendances requises. Il y a de bonnes chances que la compilation échoue à cause des dépendances manquantes.

makepkg -r | --rmdeps

Une fois le paquet crée, retire toutes dépendances installées par makepkg/pacman-g2 lors de la résolution automatique des dépendances (utilisant -b ou -s).

makepkg -s | --syncdeps

Quand makepkg trouve qu'il y a des dépendances manquantes, il va lancer pacman-g2 afin d'essayer de les récupérer. S'il réussi, pacman-g2 téléchargera les paquets manquants depuis le dépôt et les installera pour vous.

makepkg -S | --sudosync

Installe les dépendances manquantes en utilisant pacman-g2 avec sudo. Ceci implique que vous n'avez pas à construire en tant que root pour utiliser la résolution automatique des dépendances.

Gestion des sources

makepkg -e | --noextract

Ne décompresse pas les fichiers sources. Au lieu de çà il utilisera ce qui se trouve déjà dans le dossier src/. C'est utile si vous voulez allez dans src et manuellement ajouté du code patch/bidouillage, et puis faire un paquet avec.

makepkg -g | --gensha1

Va télécharger les sources (si nécessaire) et utiliser sha1sum afin de générer le sha1 de chaque fichier source. Vous pouvez mettre dans votre FrugalBuild directement le résultat en utilisant makepkg -g » FrugalBuild.

makepkg -o | --nobuild

Télécharge et extrait les fichiers seulement, mais ne construit pas le paquet.

makepkg -l <pkgname>

Télécharge le script de construction avant de commencer la compilation. Ceci est utile si vous voulez éviter de faire 'repoman upd' ou aller télécharger manuellement le script de construction.

Nettoyage

makepkg -c | --clean

Nettoie vos fichier/répertoires de travail après une construction réussite.

makepkg -C | --cleancache

Utilisé avec –chroot nettoie le chroot en retirant les paquets qui ne seront plus utiles. Si utilisé deux fois de suite, il retirera les fichiers sources du cache et nettoiera le cache du compilateur complètement afin de libérer de l'espace sur votre disque dur.

makepkg -D <pkgname>

Nettoie uniquement le cache de compilation de paquet indiqué. (Utilise ccache -C).

Divers

makepkg -h | --help

Affiche l'aide et les options possible.

makepkg -m | --nocolor

Désactive la couleur des messages.

makepkg --noconfirm

Quand pacman-g2 résous les problèmes de dépendances ou de conflits, makepkg peut passer outre avec l'option –noconfirm.

makepkg --noprogressbar

Quand pacman-g2 est appelé, makepkg peut passer outre l'option de barre de progression.

Configuration

Les options de configurations sont stockés dans le fichier /etc/makepkg.conf. Ce fichier est fait comme un script bash, vous pouvez exporter flags spéciaux de compilation. C'est utile pour construire des paquets pour d'autres architectures, ou différentes optimisations.

Note Note: Il n'est pas garanti que les paquets Makefiles utiliseront vos variables.

... / ... Lire la suite

Publié le 21/09/2014 16:30  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
 
Vous êtes ici :  Accueil
  
Préférences
Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  11039 visiteurs
  5 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 2 membres
Connectés :
membrespassionlinux
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :